vendredi 1 décembre 2017

Quilting Bee, je suis la reine du mois, la reine des sapins.

Ca y est, je suis la reine du mois du Quilting Bee organisé par Alice du blog Blossom Quilt & Craft.
Les autres abeilles vont coudre pour moi ce mois-ci.

Ce mois-ci, lâchez vos règles ou presque et pas besoin d'être précise. Je sais que ça risque d'en déstabiliser quelques-une et j'ai choisi un bloc simple pour que vous osiez.

Depuis longtemps, j'avais envie de m'inspirer d'un quilt vu dans le livre de Bernadette Mayr, "Landschafts Impressionnen". Je l'avais aussi vu sur la Ruche des Quilteuses. Au passage, admirez le quilting d'Evelyne. En relisant l'article de Katell, je m'aperçois que Bernadette Mayr a permis à France Patchwork de montrer le tuto dans le numéro 124 de la revue.
On le retrouve aussi chez Diary of a quilter. Mais je trouve le quilt beaucoup moins beau! 
Je me suis aussi inspirée d'un quilt du livre de Gwen Marston, "Free range triangle quilts".

J'ai préparé quelques blocs.

C'était mi-octobre. Emportée par mon élan, j'ai fait d'autres blocs de différentes tailles pour avoir des moyens , des grands et des petits sapins. 

En inches et en centimètres :
Dans le Quilting Bee, nous travaillons en inches. Comme j'ai décidé en cours de route de faire un tuto qui puisse servir à plus de monde, je donnerai les mesures en inches et en centimètres.
Les marges de couture sont d'1/4 d'inch pour les mesures en inches  et de 7 mms pour les mesures en cms. 
Avant de participer à ce Bee, je travaillais toujours en cms. Puis, je me suis habituée à coudre avec mon pied 1/4 inch après avoir beaucoup galéré. 
Pour ce tuto, j'ai d'abord réalisé les trois tailles en inches. Puis, j'ai voulu expérimenter les trois tailles en cms. J'ai commencé par la petite taille. Les coutures de 7 mms sont trop grandes à mon goût. Pour ces sapins, il n'y a aucun besoin d'être précis. Je vous conseille de faire des coutures d'1/4 inch ou de 5 mms. Je vous répète que la précision n'est pas d'actualité ici, donc profitez-en!
A la fin, les blocs sont recoupés pour être égalisés. 


Les fournitures : des tissus verts et de petits morceaux de tissus bruns. Plus vous aurez de verts différents, plus votre quilt sera vivant. Pour les bruns, je me suis rendue compte qu'il valait mieux rester simple.

Trois tailles, trois couleurs
Je donnerai les mesures dans cet ordre : grands sapins, moyens et petits.

Le tuto
Choisissez  deux verts contrastés et repassez les l'un sur l'autre, ils tiendront mieux ensemble.
 Coupez deux rectangles de

                         11"1/2 x 8"1/2  ou 29,5 x 22 cms pour les grands
                         8 1/2 x 6 1/2 inches ou 21,5 x 16,5 cms pour les moyens
                         5" 1/4 x 4" 3/4 ou 13,5 x 13 cms pour les petits

couper une bande de 3"1/4 ou   8 cms, coupe 1. Elle servira pour le tronc.
                                   2"1/4 ou 5,5 cms
                                   1"1/2 ou 3,5 cms   
 

Et maintenant, si vous en avez envie, lâchez vos règles, ne gardez que votre cutter rotatif. Ca s'appelle la coupe libre! 
Quelques conseils pour la coupe libre.
Comme je vous l'indiquais plus haut, quand vous avez plusieurs tissus, repassez-les ensemble, ils seront un peu "collés" l'un à l'autre.
Vous pouvez vous exercer à couper du papier en utilisant une vieille lame de cutter rotatif. Au début, vous couperez doucement et prudemment. Plus vous le ferez, plus vous serez à l'aise. Puis vous pouvez essayer avec des chutes de tissus.
Pour couper des tissus, plus la lame est neuve, mieux ça ira.
Dans cette vidéo, vous pouvez voir Rayna Gillman couper une bande en coupe libre.

Coupez une ligne en travers, coupe 2. Si vous avez trop de crainte, gardez votre règle.

Ecartez le morceau de droite et coupez une autre ligne dans le morceau de gauche, coupe 3. Elle peut être plus oblique que la mienne pour un sapin plus petit ou presque droite pour un sapin plus fin. Plus on fait de sapins, plus on se lâche!
 Inversez les tissus, vous devinez vos sapins?



Coupez la bande longue en deux au milieu. 
Coupez deux morceaux de tissus bruns de la même hauteur et en largeur d'environ 
2" 1/2 ou 6,5 cms
1 inch 1/4 ou 3cms
3/4 ou  2cms.

Et maintenant, un peu de couture à la chaîne. Cousez 1+2 puis 4+5. Pas la peine de se prendre trop la tête pour positionner 5 sur 4 et réfléchir au décalage. J'ai fait plusieurs tests. Comme la taille du sapin change, difficile de fixer une règle. Et il y aura de toute façon de la marge à la fin du processus.

Egalisez des deux côtés, comme je le montre avec les règles.

Assemblez (1+2) +3, les bandes avec le tronc et (4+5) +6, les sapins. J'ai préféré épingler car la couture est dans le biais et ça commence à faire une petite longueur qui pourrait vite se déformer si vous tirez un peu trop sur le tissu.


 Cousez les bandes avec le tronc en les centrant à peu près. Si vous trouvez que les troncs sont trop larges, adaptez la largeur.


Egalisez les blocs en coupant le minimum de tissu. Celui de gauche ne l'est pas , celui de droite l'est. 

Coupe finale
Quand vous aurez fait tous vos sapins, à ce moment-là vous les couperez à une dimension précise. Et vous couperez un peu plus en haut ou un peu plus en bas pour que les troncs aient des hauteurs différentes.
Note pour les abeilles du Quilting Bee: Vous pouvez m'envoyer vos sapins sans les avoir égalisés. Mais de toute façon, ne les coupez pas à la taille définitive donnée plus bas, je le ferai moi-même.

A propos des troncs
Dans cet exemple, les troncs sont un peu trop larges à mon goût, j'ai donc diminué la largeur. J'en ai tenu compte dans les dimensions que je vous ai données. Mais surtout, adaptez à votre goût.
Autre variante : vous pouvez couper la bande verte du bas en coupe libre et de travers et coudre aussi le tronc de travers. Il faut faire attention de bien positionner les morceaux à l'assemblage du tronc et quand vous assemblez cette bande à l'arbre. Si vous regardez bien la photo avec des sapins de différentes grandeurs, vous verrez toutes ces possibilités.

Les dimensions finales avant assemblage Le but est d'avoir avec marge de couture  
des grands  de    10"1/4 x 7"1/4    ou 25,5 x 18 cms 
des moyens de    7" x 5"                ou 17,5 x 12,5 cms  

des petits de       3"3/4 x 3"1/2      ou 9,5 x 9 cms

Les dimensions des sapins cousus seront avec  1/4 d'inch ou 7mms de couture
les grands :      9"3/4 x 6"3/4       ou 24 x 16,5 cms
les moyens      6"1/2 x 4"1/2       ou 16 x 11 cms
les petits          3"1/4 x 3"            ou 8 x 7,5 cms








Si vous faites plusieurs sapins, je vous conseille de d'abord en faire une paire de la dimension que vous aurez choisie. Vous aurez peut-être beaucoup de tissu en trop à la fin du processus. J'ai donné des dimensions généreuses de départ, surtout en cms. Ajustez au besoin vos dimensions de départ pour la paire suivante.

voici un schéma qui montre comment les blocs peuvent s'imbriquer ou pas. Il peut donc y avoir aussi des bandes verticales vertes sans sapin, celles qui sont hachurées. Ce ne sont que des exemples qui peuvent donner une idée de combien de sapins de chaque taille il faut pour faire un quilt. On peut choisir de mettre beaucoup de sapins moyens. Je pense que c'est vers quoi je vais.
On peut aussi faire un petit panneau ou un quilt plus ou moins grand. 
Il y a bien sûr un tas d'autres possibilités de disposition!


Si après assemblage, il vous reste un ou plusieurs sapins, vous pouvez en utiliser un pour l'étiquette et les autres pour faire un arrière simple avec quelques sapins ou un mini-tableau, une carte...

N'hésitez pas à me poser des questions ou faire des remarques pour que j'améliore ce tuto.

Bons sapins! Envoyez-moi des photos si vous en faites. 

Bon dernier butinage à mes amies les Abeilles du Quilting Bee.

A bientôt. Prenez bien soin de vous.




lundi 20 novembre 2017

Le quilting Bee, gros récapitulatif

Petit rappel : Alice du blog Blossom Quilt et Craft a organisé un Quilting bee qui a démarré en janvier.

 Je vous avais montré les quatre premiers mois et depuis plus rien. Le mois prochain, c'est moi la Reine c'est-à-dire que c'est moi qui propose aux autres un modèle et mes préférences de tissus.

Voici les projets de ces derniers mois.
En préambule, je rappelle que si vous cliquez sur les phrases en couleur, elles vous emmèneront vers les sites que j'évoque.

En mai, Sophie nous a demandé de travailler pour son fils. Un carré et un rectangle bleu avec deux bandes qui se croisent. Bonheur pour moi, c'était de l'improvisation et ne demandait pas trop de précision. J'ai eu le plaisir d'utiliser ce tissu graphique acheté il y a très longtemps à Haarlem. Comme à chaque fois, des papillons ont accompagné mon travail. Sophie avait écrit un tuto sur son blog

En juin, Cécile nous a emmenées dans une aventure galactique où nous pouvions être bien originales. Je me suis fait plaisir dans le choix des tissus. J'appréhendais un peu la réaction de Cécile mais elle a beaucoup aimé. C'est une des choses que j'aime dans le quilting bee. Avoir la possibilité de jouer avec des tissus qui dorment parfois dans les boites et dont je n'ai pas encore trouvé l'utilisation. Techniquement, je n'en ai pas trop bavé. Je n'ai pas suivi le tuto pourtant très bien fait qu'elle a écrit sur son blog Fille Futile. Allez y faire un tour, Cécile montre les blocs qu'elle a reçus.

En juillet, Ophélie nous a proposé de piocher dans nos restes pour le bloc WantaFanta. Elle nous avait concocté elle aussi un tuto sur son blog, Quilt.Oph . J'ai aimé jouer avec les tissus de fond.
Nous avons échangé quelques courriels. Ophélie a démarré le quilt il n'y a pas si longtemps et elle est douée et très active. Elle a une machine à quilter, une petite long arm et sa dextérité m'a écoeurée, époustouflée ;-)
Comme Alice qui a organisé ce Quilting Bee, elle fait partie de cette nouvelle génération de quilteuses et je trouve ça très positif. Elle poste des photos plutôt sur Instagram et j'aime son univers coloré. Pour ma part j'ai un peu de mal à me mettre à Instagram...

Août m'a permis un petit moment de folie. Jeanine avait envie d'un esprit bleu de Delft. J'ai pioché dans mes tissus hollandais. J'ai choisi des tissus traditionnels, des tissus de reproduction de Den Hann en Wagenmakers et des tissus figuratifs reproduisant des scènes de la vie néerlandaise d'autrefois.
Le motif choisi est le sablier furtif. Le tuto est sur le blog de Jeanine, Boites et Bobines
De là
 on arrive là
en passant par là

 J'en connais que ça va titiller! Allez sur son blog, vous verrez les possibilités d'assemblage.

Mes deux blocs sont très chargés, Jeanine les a aimés et ils vont bien s'intégrer avec les autres. Vous pouvez avoir un aperçu du futur quilt ici

Faire des papillons à chaque fois est aussi très intéressant et parfois très surprenant. Ca me permet de jouer avec des tissus que je n'aurais pas osé choisir ou associer. Depuis le début, je suis le même principe. J'en offre un ou deux suivant les projets et j'en fais un ou deux pour moi.

Septembre a été difficile. Laetitia nous a demandé de faire un renne. J'aime ce renne puisque je l'avais fait pour moi il y a deux ans. Si vous voulez le tuto, il est en lien dans le deuxième article que vous verrez si vous cliquez plus haut.
Je sortais de mon stage d'improvisation avec Rayna. Je peux dire que ça a été un choc pour moi. Je savais que ce modèle demandait de la précision. Et je n'y suis pas vraiment arrivée. J'ai prévenu Laetitia qu'elle allait peut-être me maudire au moment de l'assemblage et qu'elle pouvait mettre mon renne à l'arrière, je ne m'en formaliserais pas. Par contre, j'adore le tissu que j'ai utilisé et j'adore le papillon.

Sur son blog, Sirop de Citrouille, Laetitia montre les rennes qu'elle a reçus et les blocs qu'elle va ajouter. Son quilt va être superbe.

Octobre a été facile. Jennifer nous a proposé le bloc Bow Tie ou Noeud papillon.
Elle fait elle aussi de cette génération qui renouvelle le quilt avec l'utilisation des nouvelles possibilités qu'offre internet. Son tuto est bien fait et elle a aussi fait une vidéo qu'elle a posté sur son blog Parfum de couture.
Jennifer avait envie de couleurs tendres.
 Je revenais juste du stage en Suisse et j'avais craqué pour ce tissu vert avec les moutons

J'ai appliqué un des conseils de Maryline Collioud-Robert. Quand on coud un petit carré sur un grand carré pour avoir un triangle dans le coin, au lieu de couper une fois la ligne cousue, on coud une deuxième ligne, on coupe entre les deux lignes. Au lieu d'avoir deux petits triangles, on a déjà un carré assemblé. Vous comprenez?
 le trait rouge est la première couture, celle pour le bloc Bow Tie

Jennifer et Ophélie ont un tissu en commun. J'aime bien cette idée. Jennifer et moi avons un peu papoté via FB. Elle habite là où j'ai habité il y a plus de trente ans, là où mon fils aîné est né. Et nous nous sommes rendues compte que nous avions la même formation, infirmière-puéricultrice. Peut-être nous rencontrerons-nous en juillet. On verra bien! 

En novembre, un peu de coupe libre avec Pilar. Elle nous a proposéle modèle de couverture du livre de Sujata Shah, livre dont j'ai utilisé un modèle.
 Ce modèle s'appelle Rail Fence (clôture en bois). Pilar nous demandait un fort contraste avec des tissus qu'on aimait. J'ai choisi ce tissu à fond bleu que j'aime beaucoup et cet orange abricot qui me ferait presque saliver. J'ai réaliser une fois le bloc fait que le contraste n'était peut-être pas assez fort donc j'ai écrit par courriel à Pilar en lui envoyant une photo. Elle aime! Ouf!

Le mois prochain, c'est moi :-)

Je voulais ajouter un mot à propos d'Alice. Son énergie et sa volonté me touchent beaucoup. Elle a monté sa boutique sur internet. Elle y va doucement mais sûrement et propose des tissus originaux de collections originales. Elle a un partenariat avec Quiltmania. Si vous avez le dernier Simply Moderne, tout à la fin, il y a un article sur Artesane où Alice propose un cours de patchwork en video. On y voit Alice en photo.
J'admire beaucoup Alice et je trouve vraiment génial de voir cette jeune génération qui s'empare du patchwork moderne. J'admire la démarche d'Alice qui veut arriver à vivre du patchwork et qui avance. En un an, que de changements! Bravo Alice et merci encore d'avoir organisé ce Quilting Bee. C'est une expérience très riche.

A bientôt. Prenez bien soin de vous.

dimanche 12 novembre 2017

Le Projet 70273, trois middlings , 714 paires de croix

Quelques nouvelles du Projet 70273. Jeanne et son mari viennent de passer quelques jours fabuleux à Houston. Le Projet 70273 était invité et a reçu un énorme succès.
Pour ma part, j'essaie de reprendre un peu, de terminer ce qui est en cours. Je vous présente trois middlings.

Celui-ci a été brodé par une personne qui désire rester anonyme. Il a été quilté et terminé par Danièle pendant l'été.
 J'aime le côté régulier, quasi systhématique des 75 paires de croix et le quilting qui l'adoucit.

J'ai enfin quité et terminé celui de Betty qui aide les résidents de l'Albatros, (centre occupationnel pour adultes en situation de handicap) à maintenir leur niveau en lecture et écriture.


                          Betty le jour où elle m'a apporté son middling.


J'ai quilté autour de le colombe et autour de quelques unes des 27 paires de croix, pas plus.

Après avoir moi-même brodé une colombe tenant un rameau d'olivier dans son bec, je souhaitais poursuivre cette idée. J'ai choisi de broder un olivier, symbole de la paix. J'ai trouvé un modèle que j'ai acheté et l'ai reproduit sur du tissu

Un jour où j'écrivais à Jeanne pour lui présenté mon projet, en cherchant sur le net, je me suis rendue compte que c'est plutôt le rameau d'olivier qui est le symbole de la paix. L'arbre est plutôt le symbole de longévité, de force, d'espérance. Beaucoup de rameaux forment un arbre, j'ai donc brodé un arbre de paix quand même, cqfd!

J'ai brodé l'olivier comme la colombe, l'arbre et les feuilles rendent hommage à 612 personnes exterminées. Les olives sont des boutons de ma collection, glanés au fil du temps et que je suis heureuse d'avoir posés là!

C'est mon troisième middling. Pour le moment, je n'ai pas d'idée pour un quatrième.

Jeanne souhaite faire un bilan pour mi-novembre. Elle pourra comptabiliser ces 714 paires de croix, ces 714 personnes auxquelles nous avons pensé. 

J'ai plusieurs quilts à assembler et/ou à quilter et à terminer, le mien et d'autres. Je sais que des fourmis ardennaises et marnaises travaillent encore, que d'autres se mettront en route bientôt. Dans notre petit coin, nous contribuons à ce fabuleux Projet.

Si vous voulez voir des photos de Houston, allez sur le site de Jeanne.
Je ne sais pas comment elle a trouvé l'énergie de faire des articles à la fin de journées où elle n'a pas arrêté une minute!

A bientôt. Prenez soin de vous!

samedi 21 octobre 2017

Stage avec Maryline Collioud-Robert, c'était chouette!

Avec mon amie Réjane, nous sommes allées faire un petit tour en Suisse pour suivre un stage de deux jours avec Maryline Collioud-Robert. Quel bonheur!!!
Ce stage a complété celui fait avec Rayna Gilmann. Il était complètement différent. Le thème était "Patch plaisir, utiliser les restes". J'ai énormément appris. Maryline nous a proposé beaucoup d'exercices sur la couleur, les contrastes, les valeurs et bien sûr, l'utilisation des restes. Je ne vous montrerai qu'un exercice, celui avec les vols d'oie. Je suis pas une fan des vols d'oie et Maryline m'a ouvert une autre perspective.
La consigne était deux tissus unis, un clair, un foncé. Nous étions douze participantes. Voici la première disposition proposée par Maryline . J'aime le fait que les vols d'oie soient dans des directions diverses et même parfois séparés. Mais ça ne me donne pas plus envie que ça de faire un quilt.

Deux autres dispositions. Celle de gauche me tape dans l'oeil. je l'aime beaucoup et me donnerait envie de faire un quilt.

Comme Rayna l'avait fait, Maryline nous recommande de prendre nos exercices et plus tard nos essais en photo en noir et blanc. Ici, les tons sont plutôt des fondus de gris (je ne maîtrise pas bien le fonctionnement de ma tablette!) mais ça donne quand même une bonne idée de "clair,moyen, foncé"

 J'avais eu connaissance de ce stage par Sophie du blog Luna lovequilts. Merci Sophie!
Allez sur son blog en cliquant sur le lien. Elle montre d'autres exercices proposés par Maryline et vous y admirerez ses quilts que j'admire beaucoup.

Non seulement Maryline est généreuse dans ses exercices, mais elle l'est aussi dans la présentation de ses quilts. Nous avons eu droit à un très beau défilé de quilts, finis ou pas, chaque quilt étant commenté pour nous enrichir.

Maryline était secondée par Edith Savioz, propriétaire de la boutique Patchdomino et organisatrice parfaite de ce stage.

Les voici toutes les deux nous présentant un quilt que j'aime énormément. Vous pouvez le voir et en voir beaucoup d'autres sur le site de Maryline.

Réjane et moi venant de loin, nous avons en plus eu droit à un accueil particulier. Merci à toutes les deux!

La dernière partie du stage permet de démarrer un projet personnel.  J'avais apporté mes restes de bandes et mes restes du quilt "cherchez l'oiseau" dont une des faces est faite avec un patron de Maryline. 
J'ai décidé de faire deux miniquilts qui iront entre les vitres de mes deux tables basses. Les mesures finales sont donc 40 cms x 50 cms. Vu la taille de mes restes noirs et blancs, je fais deux rangées de bandes pour chaque miniquilt. Un sera avec des restes à fond noir, l'autre avec des restes à fond blanc

Je suis partie de stage avec ce début

J'avais fait un premier tri dans les bandes colorées. Maryline conseille de préparer un maximum son choix de tissus pour ensuite se lâcher dans l'assemblage et ne pas réfléchir. J'avais éliminé les bandes à fond clair. L'autre conseil était de faire des bandes assez fines, sauf pour les tissus à gros motifs.
Un peu impatiente d'avancer, je n'ai pas trop respecté les conseils. Mais ce premier jet me plaisait assez.

J'ai continué à mon retour et ai été aussi impatiente d'avancer. 
Pour les bandes colorées, j'ai aussi utilisé les restes de bandes assemblées que j'avais. Ca a été mon moment "souvenirs, souvenirs". Un coeur thème couture pour une amie, la housse pour queue de billard pour mon fils, un coeur gourmand pour une autre amie. J'ai aussi un peu fouillé dans ma boite "noir et blanc" ou utilisé des tissus fraîchement achetés chez Edith. Je n'avais pas résisté à quelques tissus noirs et blancs!
J'ai expérimenté différentes dispositions.




J'ai opté pour celle-ci, ai coupé mes rectangles à la bonne taille et assemblé.

Et plus je regardais es deux rectangles, moins je les aimais. J'avais montré à Réjane qui n'avait pas été enthousiasmée. Je trouvais que ça faisait un gros paquet coloré au milieu, sans caractère. Ca me trottait dans la tête. En commençant à préparer cet article, j'ai revu les photos de mes essais. Et j'ai décousu la couture du milieu... Mon mari m'a dit : "en fait, en patchwork, il faut d'abord apprendre à découdre avant d'apprendre à coudre".
J'ai assemblé selon la première idée que j'avais eue. Les pointes noires ou blanches vers l'extérieur, les grands côtés des triangles dos à dos décalés. Et là, je trouve que ces miniquilts ont un rythme, une structure. Donnés plus par les bandes colorées dans celui de gauche, plus par les triangles noirs dans celui de droite.

Mon idée pour l'arrière est d'encore utiliser les bandes mais elles seront en minorité sur un fond blanc uni et pour l'autre sur un fond noir uni. Après le foisonnement, un peu de simplicité fera du bien.

Mon Sourire de la Semaine a bien sûr été influencé par le stage. Des restes de bandes pour le fond, un gros reste pour le visage, un petit reste de jaune pour la bouche et des chouettes yeux découpés dans un reste.



D'où le titre de mon article!
Ce sourire a clos une semaine de rangement. J'ai trié et donné des choses dont je ne me servirai plus, laine, boutons (j'en avais vraiment beaucoup), galons (les plus fantaisie). J'ai trié mes restes. Bandes, restes réguliers (carrés, rectangles, triangles) ou restes irréguliers. Puis dans chaque catégorie, couleurs chaudes, couleurs froides, fond clairs, fonds foncés. Quel boulot!!! Mon atelier a été en chantier pendant quelques jours mais je suis très contente.

A mon retour de quelques jours en Hollande, je vais trouver un atelier rangé. Juste avant de partir, j'ai trouvé pourquoi lors de mes premiers essais de quilting libre, l'arrière n'était qu'un amas de boucles. Le fil n'était pas bien passé entre les deux roues de réglage de la tension. la base!!! Je vais commencer à m'exercer.

J'ai fait la liste de mes projets en cours, les petits, les plus grands, ceux qui ne sont encore qu'en ébauche dans ma tête, ceux qui sont en ébauche sur papier, ceux à quilter, ceux du Projet 70 273 à continuer et finir... La liste est longue mais ça m'a fait du bien de faire ce bilan. 
Et votre liste, elle est longue???

Prenez bien soin de vous. 
A bientôt :-)

samedi 7 octobre 2017

Sourires de la Semaine 6 et 7, Festival et Sweet sixteen

Deux Sourires de la Semaine faits le même jour.
Charleville-Mézières a vécu du 16 au 24 septembre au rythme du Festival International des Théâtres de Marionnettes. Moi aussi! Deux amies sont venues pour quatre jours. J'ai chouchouté mes amis artistes de la compagnie Créature pendant six jours et un de mes fils est venu les deux week-ends et le mercredi. C'est très agréable d'aller voir des spectacles avec mes amies et mon fils. J'en ai vu dix-sept plus quelques spectacles de rue. Je n'ai pas touché ni à une aiguille, ni à une machine à coudre pendant la semaine sauf pour faire un ourlet pour mon fils. J'ai fait mon Sourire de la Semaine la semaine suivante.
Au Musée  de l'Ardenne, il y a un étage consacré à la marionnette. Je suis allée prendre quelques photos de marionnettes dont j'aime beaucoup les visages. Elles ont été faites par Jacques Chesnais en 1956. C'est lui qui a fait l'affiche du premier festival en 1961, affiche que j'avais reproduite en tissu. Vous pouvez la revoir à la fin de cet article (comme toujours, cliquez sur le mot en couleur).

L'histoire

Les décors et les marionnettes. Cliquez sur les photos pour les voir mieux et en savourer les détails.



 J'ai choisi parmi ces quatre têtes.
 Je fais toujours mes sourires un peu dans l'urgence. J'ai donc pris le plus facile, celui de gauche... Le tissu de fond était facile à choisir, un ciel bleu constellé d'étoiles
Mon Sourire n'est pas très souriant. J'aurais pu déformer un peu le losange de la bouche et lui faire ses cheveux et son chapeau bizarre. Ca, c'est si je prenais mon temps!!!

La maison redevenue à peu près calme et surtout la ville, un livreur a pu venir  pour me livrer mon cadeau de la soixantaine.
                                Oui, c'est gros, heureusement que le couloir est large!

             Non, Madame, on ne reprend pas la palette (depuis, elle est dans la cour)

                                                      Les cartons à déballer

Elle est maintenant installée mais pas encore utilisée. Entre ranger la maison, faire les lessives post-maison pleine et préparer le matériel pour le stage en Suisse, revenir du stage et vouloir avancer ce que j'y ai commencé, je n'ai pas voulu y toucher. Je veux prendre mon temps, faire ça au calme. Peut-être la semaine prochaine juste avant de repartir un peu dans l'autre maison et ensuite d'embrayer sur quatre semaines de travaux au retour. 
Bine sûr, le Sourire de la Semaine allait évoquer ce moment important. Le tissu de fond était évident. Le tissu du visage est aussi un tissu à thème couture! Les yeux et la bouche évidents aussi. Parce que j'ai pu acheter cette machine en grande partie grâce à des gens que j'aime et qui m'aiment. Et parce que bien sûr, j'aime le patchwork. Le quilting, parce que quand même c'est une machine à quilter, je ne sais pas encore trop si j'aime. Surtout le quilting libre. Mais je pense que j'y prendrai goût au fur et à mesure que je m'exercerai. Parce qu'il n'y a pas de secret, il faut s'exercer!!! J'avais fait un stage aux Pays-Bas il y a bien une dizaine d'années et au bout d'une journée, je ne me débrouillais pas trop mal. C'est aussi pour ça que je veux être au calme (relatif)pour commencer.

Quand mon Sourire de la Semaine est relié à un évènement, j'écris une petite référence. Ici, bien sûr, c'est "Sweet 16", le nom de ma machine à quilter.

J'ai fait un système tout simple pour relier mes SdlS. Des sortes de boutonnières rondes que je perce à l'aide d'un découd-vite et j'y enfile des rubans. J'ai planté un clou dans ma porte. C'est une porte d'amitiés et de sourires.
Prenez bien soin de vous. 
A bientôt, je vous parlerai du stage en Suisse.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...